◄ Retour

La formation, décryptage (1)
Rubrique Blog 
Depuis la loi Avenir de 2018, de nombreux changements ont eu lieu dans le secteur de la formation. Qui sont les acteurs ? Les financeurs ? Les références ?




En France, la formation est un vaste domaine qui a vécu de nombreuses transformations ces dernières années, et il est parfois difficile de s'y retrouver.
J'ai souhaité rédiger quelque chose accessible à tous, en vous proposant une synthèse de la cartographie de la formation.

Pour commencer, il faut inévitablement évoqué la loi Avenir professionnel, voté par l'état en 2018.

Le but de cette loi est de réorganiser les acteurs de la formation en France, les moderniser et surtout, professionnaliser et mettre en œuvre les compétences de chacun d'entre nous.

Pour ce faire, l'état a créé France Compétences qui est "l'autorité nationale
de financement et de régulation de la formation professionnelle et de l'apprentissage".

Ses missions ?

Assurer le financement, la régulation, le contrôle et l’évaluation
du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Elle promeut le développement des compétences, l’acquisition de certifications ainsi qu’une égalité d’accès à la formation professionnelle de l’ensemble des actifs.

Elle est également en charge du financement et de la répartition des richesses. 


Chefs d'entreprise, vous payez une taxe sur la formation professionnelle.
Depuis la loi Avenir, les opérateurs de compétences (OPCO) assurent notamment le financement des formations que vous ou vos collaborateurs suivez.

Certaines formations sont prises intégralement en charge par votre OPCO de référence, la taille de votre entreprise en dépend par exemple, pour tout savoir, vous pouvez les contacter.

Les OPCO ne sont cela dit pas les seuls à "débloquer" des fonds pour la formation de vos collaborateurs : la Région, Pôle emploi, ou encore le CPF (Compte Personnel de Formation), modernisé, qui permet d'ores et déjà aux salariés de disposer librement de ses informations et de s'inscrire aux formations qu'ils souhaitent suivre.

La loi Avenir, c'est aussi la mise en place dans toutes les entreprises de la création du « plan de développement des compétences » (en lieu et place du plan de formation) et l’aménagement du régime de l’entretien professionnel.

Etes-vous accompagné pour le mettre en place ? Je vous propose d'y revenir lors d'un prochain bulletin !


  Facebook Share Pinterest Twitter LinkedIn